• 2016, 29 euros,

    À la fois alliée des Condés et rempart du jeune Louis XIV, ennemie de Mazarin et confidente d’Anne d’Autriche, la princesse Palatine, incarnation de la Fronde, demeure le symbole du passage de la France de la Renaissance à la France de l’absolutisme.
    C’est ici le portrait saisissant que brosse Jérôme Fehrenbach, surplombant le récit tumultueux de toute une époque où la nation était en quête d’elle-même. S’appuyant sur les révélations d’archives inédites, dont une correspondance secrète, il éclaire comme jamais le parcours de cette femme hors du commun à la lumière des bouleversements que connaît alors le pays. Mais cette biographie dévoile également les dessous du jeu diplomatique qui agite au même moment les débuts du Grand siècle, et qui a pour actrice cette héroïne.
    Frondeuse ou légitimiste, jamais la Palatine ne désarme.
    Intriguant dans toutes les cours d’Europe, de l’Italie à la Pologne, elle séduit, manipule et manigance pour que rayonnent la cause du futur Roi Soleil et la gloire de la Couronne.
    Entrez dans l’histoire d’Anne de Gonzague, cette héroïne française dont Bossuet prononça l’oraison et que Fehrenbach, ici, ressuscite.
    Inspecteur général des finances, Jérôme Fehrenbach est l’auteur de livres sur l’Ancien Régime, la Révolution et la Seconde Guerre mondiale. On lui doit notamment, en 2009, Nous voulions tuer Hitler.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter