• Caroline à Marchais

    Caroline à Marchais

    Le 16 juin, la princesse Caroline a assisté à un concours de chiens chercheurs de gibier blessé...

     


  • Commentaires

    1
    lucileN
    Lundi 18 Juin 2012 à 14:08

    Si je comprends bien l'intitulé de l'article : concours de chiens chercheurs de giblier blesse... Si c'est un concours, il y a bien entendu plusieurs chiens ... et du gibier blessé pour la circonstance et éparpillé ... j'ai peur, très peur, d'avoir compris ...

    2
    Catherine.A -16
    Lundi 18 Juin 2012 à 14:24

    Drôle de concour ..........je ne connais rien à la chasse et aux méthodes , ça me laisse très perplexe ...

    3
    gisèle. Profil de gisèle.
    Lundi 18 Juin 2012 à 14:32

    Euh.......... ça me laisse aussi sans voix !

    4
    Therese.
    Lundi 18 Juin 2012 à 14:38

    Je viens de lire l'article dans le journal régional...je suis abasourdie, et elle est satisfaite de sa journée !!! 

    5
    VERTIGO 04
    Lundi 18 Juin 2012 à 14:48

    Ces chiens sont aussi appelés "chien de sang". Soit ils sont dressés pour cette recherche, soit la race a été spécialement créée pour. Je n'en connais que 2. Dans ce genre de concours, il n'y a pas d'animaux spécialement blessés ou mutilés pour l'occasion fort heureusement. On se sert généralement de sang trouvé dans les abattoirs. Le parcours peut-être chronométré ou non et peut-être varié en mettant des handicaps pour le chien ou non. Dans tous les cas, en aucune façon, dans ce genre de concours il n'y a d'animaux maltraités ou martyrisés pour l'occasion. J'espère avoir réussi à rassurer les internautes qui lisent cet article.

    6
    Therese.
    Lundi 18 Juin 2012 à 14:50

    Voici l'article j'espère qu'il passera correctement.

    Des chiens dressés à la recherche du gibier blessé ont passé hier leurs tests au domaine de Marchais. Deux équipages de la Marne et de l'Aisne ont été félicités par son altesse la princesse Caroline.

    LES truffes fouillent les bois humides du domaine de Marchais, appartenant à la famille Grimaldi, les souverains de Monaco. Les quatre chiens, deux rouges de Bavière et deux rouges de Hanovre, sont concentrés comme des athlètes. Ces limiers sont têtus, résistants. Leurs regards à l'affût traduisent leur engagement.

    Une spectatrice captivée

    Cette scène s'est déroulée hier lors de tests d'aptitude naturelle permettant de mener vraiment la traque du gibier blessé. Pour leur maître, ce diplôme est le couronnement d'efforts obstinés.
    Les pistes distantes de mille cinq cents mètres ont été marquées par une semelle traceuse, les pieds d'un sanglier. Les parcours présentent trois angles droits. L'exercice ne tolère pas la distraction. Le passage d'autres animaux ne doit en rien inciter le chien à changer sa trajectoire.
    Il doit ensuite rester immobile pendant trente minutes, même quand un coup de fusil résonne. « La première des qualités, c'est l'obéissance », souligne Daniel Astier, l'organisateur.
    Sur les quatre chiens engagés, deux obtiennent le précieux sésame. Jacky Dupré, de Faucoucourt, n'est pas là par hasard. « J'apprécie l'excitation à retrouver le gibier pour abréger ses souffrances », dit-il.
    Boris Garric, de Val-des-Marais, dans la Marne, comprend bien ce sentiment. C'est simple, il le partage totalement. Lui aussi est récompensé. Mais la route a été longue. Il rappelle ses trois ans de travail, de doute, de recherche, pour parvenir à former une équipe avec son rouge de Hanovre.
    Le président du club français de rouges de Hanovre et de Bavière, Robert Brand, sait justement souligner ce patient travail destiné à tisser une vraie complicité.
    Toute la journée, l'épreuve a été suivie par une spectatrice élégante. Lors de la remise des prix hier soir, son altesse Caroline, princesse de Hanovre, n'a pas dissimulé sa satisfaction : « Nous formons une bonne équipe, celle qui accueille et celle qui vient. Je suis toujours épatée par la psychologie canine. Chaque chien est unique. C'est toute une subtilité qui demande patience, travail, répétition. »
    Les lauréats ont eu l'impression de vivre un conte de fée. « C'est un plaisir d'être accueilli par une princesse amicale et sociable », a expliqué l'agriculteur marnais

    7
    Catherine.A -16
    Lundi 18 Juin 2012 à 15:03

    Vertigo 04 ,

    Merci pour l'explication et rassuré pour les annimaux !

     

    8
    Therese.
    Lundi 18 Juin 2012 à 15:03

    Ce n'est pas la 1ere fois que ce concours a lieu à Marchais car j'ai également retrouvé un article de 2010. Dans cette article on peut lire " Caroline a suivi patiemment plusieurs candidats avec la mine d'une connaisseuse. Dans la chasse, elle se sent visiblement dans son élément et a même la réputation d'être un joli fusil " Déception !!!

    9
    LouHa
    Lundi 18 Juin 2012 à 15:04

    Je remercie Vertigo 04 pour ces explications. Je n'en reviens tout simplement pas que les gens ont pu croire une telle chose de la part de la princesse Caroline! Elle ne se serait pas associée à un événement aussi cruel envers les animaux.

    10
    odilebelveze
    Lundi 18 Juin 2012 à 15:10

    D'après ce que je comprends, ce sont des chiens qui sont dressés pour trouver le gibier bléssé. En faire un concours est ridicule à part faire de la chasse un sport comme les autres ou on utlise des chiens pour trouver le gibier blessé afin d'abréger leur souffrance . Détestant la chasse, défendant la cause animale, ça n'excuse rien pour moi. Je mets toutes ces familles royales ptatiquant la chasse dans un mème sac (famille de Monaco, anglaise,espagnole,danoise, suédoise ect..)

    11
    lucileN
    Lundi 18 Juin 2012 à 17:56

    Odile, je fais mien votre commentaire ...  Je ne comprends pas l'intérêt d'un tel concours !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Vertigo04, merci de m'avoir rassuré par vos explications...

    12
    Therese.
    Lundi 18 Juin 2012 à 18:24

    D'accord Vertigo04 pour le concours, mais le but de ce "diplôme" c'est d'avoir de bons chiens pour traquer les bêtes blessés lors d'une chasse.

    Très déçue par Caroline..., je pensais qu'elle avait abandonné la chasse depuis le décès du prince Rainier.

    13
    gisèle. Profil de gisèle.
    Lundi 18 Juin 2012 à 20:26

    Merci beaucoup pour l'explication. Mais je reste choquée que l'on forme des chiens dans ce but, je cite "J'apprécie l'excitation à retrouver le gibier pour abréger ses souffrance" : si ça n'est pas de l'hypocrisie, ça, qu'est-ce que c'est ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter