• Elizabeth au conseil des ministres

    Elizabeth au conseil des ministres

    Le 18 décembre, la reine Elizabeth a assisté au Conseil des ministres pour la première fois de sa vie. Elle a écouté un rapport sur l'avancée de la législation qui modifie les règles de succession au trône en introduisant l'égalité entre héritiers filles et garçons.Les ministres ont remis à Sa Majesté un cadeau pour son jubilé de diamant: 60 sets de table.  C'est la première fois depuis la reine Victoria au XIXe siècle que le monarque britannique assiste au Conseil des ministres, à l'exception de George VI, père d'Elizabeth II, pendant la guerre. La reine Anne, dont le règne s'est achevé en 1714, avait été la dernière à présider régulièrement la réunion du gouvernement.

    Elizabeth au conseil des ministres

    Elizabeth au conseil des ministres

    Elizabeth au conseil des ministres

    Elizabeth au conseil des ministres

    Elizabeth au conseil des ministres


  • Commentaires

    1
    royautes Profil de royautes
    Mardi 18 Décembre 2012 à 20:34

    Cette visite très symbolique soulève quelques questions.

    Invitée par le premier ministre, la reine a assisté au Conseil en tant qu'«observateur», a précisé Downing Street. «Un terme étrange étant donné qu'il s'agit de son gouvernement, des ministres qu'elle a nommés, même si elle ne les a pas choisis», réagit Rodney Barker, professeur émérite à la London School of Economics. Selon ce spécialiste de la politique britannique, la présence de la reine à la réunion «brouille les cartes» en lui permettant «d'entendre des choses qu'elle n'est pas censée savoir».

    La souveraine est pourtant dûment informée des affaires du royaume lors de ses entrevues hebdomadaires avec le premier ministre. Si elle s'abstient d'intervenir dans la politique du gouvernement, elle ne se prive pas de poser des questions et de donner son avis. Les douze premiers ministres de la reine Elizabeth depuis soixante ans ont maintenu la confidentialité sur ces rencontres mais salué sa sagesse et la pertinence de ses conseils. Lors d'une visite à la Banque d'Angleterre la semaine dernière, elle s'est enquise des mesures prises pour éviter une nouvelle crise financière.

    Le rôle du monarque constitutionnel britannique résulte, en l'absence de Constitution écrite, de l'évolution des traditions et conventions. La reine Victoria et son fils Edouard VII ont parfois pu peser sur les décisions de leurs gouvernements. Cette influence a ensuite disparu depuis le début du XXe siècle.

    Le prince Charles, l'héritier du trône à avoir attendu le plus longtemps de l'histoire avant d'être appelé à régner, a l'habitude d'écrire aux ministres pour leur faire part de son avis sur la législation, ce qui fait lever quelques sourcils. Le procureur général a interdit la publication de ces lettres, réclamée au nom de la transparence, justement pour protéger la neutralité du futur souverain. Le groupe antimonarchiste Republic a dénoncé cette invitation «inappropriée» de David Cameron à un «monarque non élu», ajoutant: «Espérons que cela ne donne pas à Charles l'idée qu'il pourra assister au Conseil des ministres toutes les semaines».

    2
    Catherine .A -16
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 09:33

    Elizabeth et Cameron !!!! ..........Et bien c'est la première fois en soixante de règne que la reine Elizabeth assiste au conseille des ministres et   "   en tant  qu'observateur  "   je trouve bien le geste de David Cameron  ça me semble une bonne occasion et peut être la dernière fois de la part du premier ministre d'inviter la reine  !!! .....Cela me semble une bonne idée et assez logique puisque la reine représente le peuple Britanique ,  C'est mon avis personnel !!

    3
    jocelynede
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 09:35

    Cette tenue la rajeunit

    4
    lucileN
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 10:07

    Je suis du même avis que Catherine... La seule question que je me pose est : pourquoi aujourd'hui ??? Peut-être pour clôturer dignement, le jubilé de diamant  !!!

    5
    christine7
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 10:13

    Merci beaucoup Charlotte pour ce commentaire très intéressant. Je ne savais pas tout cela ! Il est vrai que je ne vois pas la Reine (que j'aime tant) sous cet angle politique.

    6
    josyka
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 11:38

    quelle belle santé cette reine exemplaire, toujours pimpante, jolie et classe

    7
    Marianne-D
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 12:03

    Merci infiniment pour l'info, Charlotte. Un contexte précis apporte toujours baucoup.

    8
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 13:58

    Justement, rien ne me parait plus approprié d´inviter la Reine à assister à un Conseil des Ministres discutant d´un changement de législation concernant les egles de succession au trone. Cela la concerne directement, elle son fils Charles amené (pff) à règner après elle, le prince William et les enfants de celui-ci.

    Pourquoi faire tout un fromage de ce qui semble somme toute une invitation courtoire et censée d´une souveraine alors que l´avenir de la monarchie est discuté?

    Le geste de Cameron et le commentaire quant aux premiers ministres ayant, heureusement, respecté la confidentialité des rencontres privées avec la Reine, me font penser au film The Queen, avec Helen Mirren.

    Le premier ministre, y incarnant alors Tony Blair venant d´etre élu aux fonctions de Prime Minister, y est décrit comme ne sachant trop que penser du formalisme en un premier lieu, mais venant à respecter la Reine, au fur et à mesure des rencontres et des discussions en temps de crise - plus qu´il ne le pensait pour qqn de peu convaincu par la nécessité de la monarchie. Intéressant de ce point de vue-là, à mon avis, le reste du film m ayant moins séduite, quoique j´aie adoré le jeu de role de celui incarnant le prince Phillip.

    9
    marielouise suisse
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 14:51

    Je partage votre avis,sho770!Superbe le sapin et sa décoration,pour une fois sobre et de bon goût!!!LOL!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :