• Expo jusqu'au 29 septembre

    Expo jusqu'au 29 septembre

    Le faste des bals de la reine Victoria au palais de Buckingham est ramené à la vie grâce à une illusion d'optique du XIXe siècle recréée par un studio hollywoodien, le temps d'une exposition présentée à Londres jusqu'à la fin septembre.

    Concrètement, des images sont projetées sur un plafond de la salle de bal du palais, puis réfléchies sur un écran de verre presque invisible à 45 degrés, donnant l'impression que les danseurs apparaissent comme par magie dans la pièce.

    Ce procédé, baptisé fantôme de Pepper, remonte au XIXe siècle. Il avait alors abasourdi - voire terrifié - le public des théâtres où il était utilisé.

    Le film projeté montre quatre couples costumés dansant sur une valse de "La Traviata" du compositeur italien Giuseppe Verdi. D'autres éléments d'époque y sont présents : le papier peint d'origine du palais de Buckingham, les frises, les décorations.

    D'une durée de trois minutes, il est l'oeuvre d'un studio hollywoodien spécialisé dans la réalité virtuelle, dont le nom n'a pas été révélé.

    "Il s'agit d'une fusion des technologies du XXIe et du XIXe siècles", a expliqué Amanda Foreman, la commissaire de l'exposition commémorant le 200e anniversaire de la naissance de la reine Victoria, qui régna de 1837 à 1901.

    "Victoria avait été privée d'une vie sociale normale quand elle était jeune", a-t-elle ajouté. "La danse l'aidait à se sentir vivante". 

    Construite en 1854, la salle de bal, la plus grande pièce du palais, est aujourd'hui notamment utilisée pour des banquets d'État, à l'instar de celui organisé le mois dernier en l'honneur du président américain Donald Trump à l'occasion de sa visite d'Etat au Royaume-Uni.

    Situé au coeur de Londres, le palais de Buckingham est resté longtemps inoccupé jusqu'à ce que Victoria y élise résidence en montant sur le trône, en 1837, à l'âge de 18 ans. 

    L'exposition montre comment Victoria et son mari, le prince Albert, en ont fait ce qu'il est aujourd'hui : le siège de la monarchie britannique, mais aussi une maison familiale. Victoria a eu neuf enfants, dont huit sont nés au palais. 

    Parmi les objets présentés, et jamais vus auparavant par le public, figurent des aquarelles d'arbres réalisées par Victoria dans les jardins du palais.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :