• Foudroyés par le destin

    Foudroyés par le destin

    Si, comme Mme de Staël l’a dit, « la gloire est le deuil éclatant du bonheur », Sissi, une impératrice, Grace, une altesse sérénissime et Diana, une princesse royale, l'éprouvèrent cruellement. Trois femmes, trois destins romanesques, trois morts tragiques…

    Du conte de fées à la tragédie, ces figures belles et rebelles, cœurs solitaires et âmes exaltées, ont inscrit à jamais leurs petites histoires dans la grande Histoire. Elles ont connu les affres de la solitude et le besoin impérieux d'être authentiquement aimées. Elles semblèrent comblées mais luttèrent âprement pour préserver leur liberté. Quelles femmes se cachèrent-elles derrière le masque officiel offert à la face du monde ? Et pourquoi la fatalité s'acharna-t-elle sur elles ?

    Lorsque, à seize ans, la rayonnante Élisabeth, duchesse en Bavière, croit tomber amoureuse à seize ans du jeune empereur François d'Autriche, tout paraît idyllique. Mais Sissi étouffe vite à Vienne sous l'implacable étau de l'étiquette de la cour. C'est par une fuite éperdue, faite d'incessants voyages et de galops effrénés, que la jeune femme, avide de liberté, s'échappe.

    François-Joseph se résigne à sa solitude. Bientôt les malheurs s'abattent sur elle et ne s'arrêtent plus. La main d'un anarchiste qui la poignarde le 10 septembre 1898 met un terme à son parcours mélancolique.

    Avec un visage de jeune fille sage mais un tempérament passionné, Grace Kelly conquiert le cœur d’Hollywood avant de faire battre celui du prince Rainier de Monaco qui l’oblige à interrompre sa carrière au cinéma. Bien des fêlures se cachent peu à peu sous le visage trop lisse d'une altesse sérénissime tenue d'incarner chaque jour la perfection et la beauté. Ses heures les plus heureuses, elle les passe avec ses enfants. Mais un accident de voiture fatal, le 13 septembre 1982, fracasse son bonheur fragile.

    Malgré un mariage à grand spectacle avec le prince Charles, la courte existence de la princesse Diana est en réalité ponctuée d'épreuves douloureuses : séparation de ses parents, éloignement d'une mère indifférente, union malheureuse qui tourne parfois au cauchemar, bras-de-fer avec les diktats de Buckingham Palace. Cette jeune femme à la personnalité complexe connaît une mort brutale à l'été 1997 au moment où elle reprend goût à la vie.

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Mai 2015 à 17:14

    Je doute que ce livre, à l'aspect extérieur très accrocheur pour le chaland, puisse apporter quelque chose de neuf sur ce qui a déjà été dit.

    2
    Mercredi 20 Mai 2015 à 18:03

    surtout que personne ne connait ces histoires?cela est ridicule

    3
    Mercredi 20 Mai 2015 à 18:17

    Tout a déjà été dit et redit sur ces trois destinées ... Ce n'est pas en les regroupant, que cela amènera du nouveau ...

    4
    Mercredi 20 Mai 2015 à 18:30

    Ce livre fait plus de 800 pages!! non, merci. C'est trop long

    Je suis d'accord avec les commentaires précédents, on se demande ce que le livre peut apporter de nouveau.

    L'analyse de l'analyse de l'analyse, bof

     

    5
    Mercredi 20 Mai 2015 à 20:23

     HS : suis contente, contente ! grâce à royautés et sa bannière, je vais maigrir juste en regardant ces fruits : la pub que l'on lit à longueur de journée ne dit-elle pas "pour maigrir, manger des fruits et des légumes"  cool c'est déjà un beau début pour moi  car si je ne mange pas, au moins je regarde et l'effet sera sûrement le même  ouchheintello

    6
    Mercredi 20 Mai 2015 à 20:25

    suite : et comme j'ai déjà fait mon marché de légumes,  ce matin, grâce à Mary, c'est parfait  winktongue

    7
    Mercredi 20 Mai 2015 à 20:58

    J'ai eu peur quand j'ai vu dans la liste des articles à droite "foudroyées par le destin" !cry

    je n’achèterai surement ce livre, sujet battu et rebattu !!!!

    8
    Jeudi 21 Mai 2015 à 06:17

    J'aime beaucoup Bertrand Meyer que je lis toujours avec plaisir.

    Mais je dois que je ne lirais pas ce livre parce que je ne vois pas ce qu'il pourrait apporter de nouveau.

    Et il est beaucoup trop long.

    Cela sent l'ennui. Pas pour moi.

    9
    Jeudi 21 Mai 2015 à 06:30

    Je ne le lirais pas non plus pour les mêmes raisons

    10
    Jeudi 21 Mai 2015 à 07:43

    Quelle idée d'écrire un tel livre????

    Je ne vois pas ce qu'il peut apporter, comme vous.

    Je suis d'accord avec les coms ci-dessus.

    11
    Jeudi 21 Mai 2015 à 09:10

    je m'étais habitué aux fruits car là,  cela me fait mal aux yeux .... je vais zoomer ma page en + grand

    12
    Jeudi 21 Mai 2015 à 09:53

    Bravo Pradocool,vous m'avez presque devancé avec votre shopping en 'légumes',je dois acheter des poivrons multicolores pour mes invités!Bon week-end!

    13
    Jeudi 21 Mai 2015 à 11:56

    Caroline, je peux venir, j'adore les poivrons crus et cuits !!!!happywink2

    14
    Jeudi 21 Mai 2015 à 12:04

    amaia, poivrons grillés avec des sardines et pommes de terre en robe de chambre, (barbecue) c'est un délice  wink2

    15
    Jeudi 21 Mai 2015 à 12:57

    Amaia, Prado... J'adore les poivrons, surtout les rouges et les oranges, plus sucrés que les verts plus âpres,  simplement grillés, pelés,  arrosés d'un filet d'huile d'olive, et parsemés d'ail, c'est un régal ... Farcis, c'est pas mal non plus,  grillés et pelés, pour accompagner une tortilla espagnole à la patate et à l'oignon , çà se laisse manger aussi ... Bon tout cela me donne faim, je vous dis à plus  ...

    16
    Jeudi 21 Mai 2015 à 14:05

    Amaia,Prado et Lucie,je vous invite 'virtuellement' à déguster les poivrons multicolores chez moi 'en signe de paix' meme si nous nous chamaillons contre une princesse !happy

    17
    Jeudi 21 Mai 2015 à 16:42

    J adore aussi les poivrons comme le fait lucile

    18
    Jeudi 21 Mai 2015 à 16:55

    Lucile,vous etes surement un cordon bleu!Bonne dégustation!

    19
    Jeudi 30 Juillet 2015 à 22:19

    Eh les filles!!! je m'invite, je sature de Paris et j'adore les poivrons au barbecue... j'ai acheté ce livre et c'est bof bof, non seulement on apprend rien de nouveau mais c'est compliqué à lire car on se perd dans la chronologie des faits en fonction des témoignages on saute du coq à l'âne, j'ai lâché prise avec Sissi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :