• "Kovin"

    "Kovin"

    Le 2 mars, la princesse Katerine de Serbie a visité l'hôpital psychiatrique de "Kovin", à Belgrade.

    "Kovin"

    "Kovin"


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Mars 2016 à 12:33

    Qu'il y ait des hôpitaux psychiatriques et que le princesse Katerine les visite est une excellente chose .... mais la deuxième photo me glace littéralement ! Comment peut-on "parquer" des êtres humains de la sorte ???

     

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 13:17

        Entièrement d'accord avec vous. ça ressemble plus à un camp de réfugiés ou de concentration. C'est scandaleux de voir ça aujourd'hui. Quel manque de savoir vivre et savoir faire.On se croirait au Moyen-Age. En psy on a autant besoin d'intimité et de calme que dans n'importe quel service. Je suis outré

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 13:25

        Et encore que pour la photo les lits et le reste sont bien faits .

    2
    Jeudi 3 Mars 2016 à 13:21

    En plus non seulement des lits de chaque côté mais dans l'allée du milieu, quelle horreur !!!

    3
    Jeudi 3 Mars 2016 à 13:23

    Au cours de mon bénévolat dans un grand hopital, j'étais une fois obligée de passer dans le département psychiatrique, une dame d'un age mur a presque sauté sur moi en frappant très fort sur une fenetre 'solide'.Deux infirmiers m'ont sauvé...j'en étais malade de peur! Depuis cette histoire, je refuse d'y passer!


    La princesse Kate a certainement visité cet hopital en toute sureté avec ses gardes de corps!Je suis éonnée de la voir avec une dame tricotant un pull...Ses aiguilles à tricot sont-elles permises dans ce département psychiatrique?????

    4
    Jeudi 3 Mars 2016 à 13:26

    On dirait que Madame a à nouveau fait une belle donation, qui aurait servi à acheter tous ces lits et matelas, c´est l´impression que j´ai en voyant ces photos. Sans quoi Madame ne poserait pas toute fière pour les journalistes à coté de tout ce nouveau matériel. Et je doute sérieusement que la troisième photo représente une chambre pour 30. Ne serait-ce pas un endroit où on stocke les lits, déjà prets à l´usage, pour qu´il suffise d´aller là prendre un lit à roulettes dès qu´un autre lit est abimé, sali, cassé?

    Dans un hopital psychiatrique les patients ont besoin de repos - dans un hopital tout court aussi, d´ailleurs.

    Cela m´étonnerait que les chambres aient plus de deux lits. Pour les urgences ou un centre d hébergement accueillant des gens en urgence pour la nuit, par grand froid, une pièce ainsi remplie peut se comprendre. Mieux vaut alors dormir au chaud et au propre et etre entouré de plusieurs dizaines d´autres infortunés, que d´etre dehors. Mais je ne pense pas que cela s´applique ici.

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 13:29

        Effectivement , c'est peut être ça .

         

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 14:03

        C'est ce que j'ai aussi pensé en voyant la photo 3 : un entrepôt pour tous ces nouveaux lits qu'ils viennent de recevoir, sans nul doute grâce à la princesse Katherine et à ses sponsors ...

        Dailleurs sur la photo 2 ... également des lits sont entreposés et du linge de lit encore emballé trône sur les étagères et au milieu de l'allée  ...

        Je ne pense pas que ce soit une salle commune, où s'entassent  plus de 30 lits sans aucun passage de prévu  !!!!

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 18:05

        Lucile : je pense que vous êtes dans le vrai !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! yes. Si cette salle doit accueillir des personnes atteintes de psychose, elle est contre productive ohbeurkno.

    5
    Jeudi 3 Mars 2016 à 13:27

    C'est horrible, on dirait nos hôpitaux des années 1900. Les pauvres malades, car on doit mélanger toutes les pathologies, ceux qui rentrent pour une dépression doivent tourner complètement "fous" je n'aime pas ce mot mais c'est vrai......... à la place de la princesse Katerine, je n'aurai pas le sourire!!!!!!!!!!!

    6
    Jeudi 3 Mars 2016 à 13:29

    je ne sais pas si c'est en Serbie (c'est dans un pays de l'est) il en était de même pour les orphelinats. Je pense qu'ils ont beaucoup de chose à rattraper et c'est pourquoi, ils refusent les refugiés (et dans le fond je les comprends)

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 13:34

        giha, je pense comme vous !

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 18:08

        giha : c'est en Roumanie, sous la dictature de Nicolas Ceaucescu.

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 18:35

        Vertigo ... En effet c'était en Roumanie, à l'époque,  j'ai vu plusieurs reportages notamment sur des orphelinats et sur des hôpitaux pour enfants déficients.... C' était l'horreur à l'état pur ... Des petits se tapant la tête contre les barreaux du lit, dans un état épouvantable, décharnés, certains pataugeant dans leurs excréments ...Inhumain au-delà de ce que l'on pouvait s'attendre a découvrir!!!

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 18:44

        Lucile : je pense que nous avons dû voir le même reportage. Ces enfants n'étaient pas "attardés", mais ils n'ont jamais été stimulés, comme le font les parents sans le savoir, par les gestes affectueux, le toucher sur la peau, leur parler, etc.

        Il était environ 1 H du matin en France lorsque le procès de ce couple, que j'ai pu suivre à la télé, a été diffusé jusqu'à leur exécution. Maintenant, toutes les vidéos que l'on trouve sur le net sont tronquées.

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 18:58

        Vertigo : je l'ai suivi moi aussi ... Ce procès m'avait marqué ... Je me souviens du moindre détail comme si c'était hier... Les vêtements que portait le couple, leur arrogance au début du procès, surtout elle ... Des souvenirs qui ne s'estomperont jamais ...

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 19:00

        Lucile : c'est exactement la même chose pour moi.

    7
    Vendredi 4 Mars 2016 à 18:30

    vertigo merci pour l'info, comme vous j'avais été bouleversée par ce reportage, quand je pense que cela doit encore existé dans certains pays!!!!!!!!!!!! On se dit qu'on est heureux de vivre en France, même si ce n'est pas parfait pour tout le monde.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :