• La dignité du roi

    La dignité du roi

    Dans l'historiographie comme dans la mémoire nationale, une idée prédomine : la royauté serait morte en France avec Louis XVI, ce régicide étant l'aboutissement d'un processus inéluctable de désacralisation de la royauté. Pourtant, le xne siècle français voit se succéder Premier Empire, monarchies constitutionnelles des Bourbons de la branche aînée puis de la branche cadette, Second Empire, jusqu'à ce que l'espoir d'une restauration monarchique s'évanouisse pour la dernière fois pendant les premières années de la nie République. On assiste donc pendant toute cette période à des réinventions successives de la monarchie, résultats d'un compromis souvent malaisé entre tradition et innovation. Réinventer la monarchie, c'est avant tout repenser la place du monarque dans le régime, autrement dit redéfinir la royauté. C'est à cette royauté - " la dignité de roi " d'après la définition du Dictionnaire de l'Académie depuis 1692 - que le présent ouvrage est consacré. Dans le cadre d'une histoire politique enrichie notamment parles apports de l'histoire culturelle, le volume rassemble des articles dont l'ambition est de contribuer au renouveau actuel de l'histoire de la France du XIXe siècle. Ils explorent tour à tour les mécanismes du pouvoir royal, sa représentation, ses modes de légitimation et la réception de l'image des régimes, ainsi que la question de l'intégration des femmes - qu'elles soient épouses, mères ou soeurs - dans les royautés de la période.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :