• La reine mère en Australie

    Le 21 octobre, la reine mère du Bouthan,  Gyalyum Sangay Choden Wangchuck, est arrivée à Sydney en Australie.

    La reine mère en Australie

    La reine mère en Australie

    La reine mère en Australie


  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 17:30

    La reine mère est très belle.

    2
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 18:51

    Exact Vertigo... Je la trouve moi aussi très belle ....yes

    3
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 19:33

    Je trouve le costume national féminin très seyant et avec de superbes couleurs chatoyantes.

    4
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 19:49

    je ne sais pas quel âge a cette femme, mais elle est vraiment très belle, quelle fraicheur dans son regard et quel beau costume...

    5
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 22:14

    Elle paraît aussi jeune que son fils ! Elle est magnifique !

    6
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 09:05

    Tiens, tiens ! le jeune roi a épousé... le sosie de sa maman...

    7
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 12:51

    Très belle la reine mère, mère du roi actuel et une des 4 épouses de l'ancien roi. En effet le roi actuel est le fils ainé de tous les enfants royaux. Les 4 épouses sont sœurs., ce qui est très courant au Bhoutan

    Si j'ai bonne mémoire le père du roi actuel est né en 1944, donc 70 ans, la reine doit avoir un peu plus de 60 ans. A côté de Jetsun Pema, on dirait les 2 sœurs, alors que c'est belle -fille et belle-mère

    C'est elle qui a  inauguré le temple des Mille Bouddhas il y a quelques temps déjà, qui se trouve près de chez moi en Saône et Loire à Toulon sur Arroux. Ce sont des Tibétains et des Bhoutanais qui l'ont construit

    8
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 14:09

    Merci Mongel, notre spécialiste du Bouthan, pour toutes ces précisions qui nous permettent de mieux connaître ce si beau pays, que j'ai connu grâce à Royautés, n'en ayant jamais entendu parlé auparavant ...

    9
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 14:58

    Vous êtes sûre qu'elle a environ 60 ans ? ? ? Elle ne fait pas DU TOUT cet âge oh

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter