• Le business des vanités

    2015, 16,95 euros, 210 pages

    Vous rêvez d'être une Princesse ou un Chevalier ? Comte ou Baron ? Faute d'être né avec un titre, il va falloir s'en trouver un. Un chemin semé d'embûches car les arnaqueurs et les excentriques sont au coin de la rue ! Le juteux business de la vente de faux titres est passé au crible dans ce livre qui démonte le mécanisme permettant de profiter de la soif de gloire des plus faibles. Véritables gourous planqués dans des paradis fiscaux, les soi-disant négociants en noblesse s'empareront de vos économies contre un papier sans valeur et quelques viles flatteries ! Les apparences sont trompeuses dans cet univers où les signes extérieurs de grandeur sont détournés pour cacher les arnaques les plus sordides. Et pendant ce temps, de doux rêveurs ont créé leur propre noblesse rêvée, drôle et insolite, et parfois même utile. Des hôtels particuliers parisiens à la Chambre des Lords, d'un chateau-fort de Camargue au désert Australien, en passant par les rutilants palais de Bruxelles et des ruines médiévales Suisses, ce livre vous fera voyager dans le monde d'une noblesse " alternative " souvent scandaleuse, parfois intéressante, et toujours amusante.


  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Juillet 2015 à 15:58

    Il faut au minimum être snob pour tomber dans de tels panneaux intello. D'autant qu'en France, les titres nobiliaires ne sont plus reconnus et n'apportent aucun privilège happy. Et sur une carte de visite on peut faire inscrire n'importe quoi ou bien se prévaloir de n'importe quel diplôme fictif.............. Il existe une association A.N.F. qui regroupe toutes les familles nobles réelles, preuves à l'appui. On peut donc se référer à elle pour le cas où ............ sarcastic.

    2
    Samedi 25 Juillet 2015 à 17:43

    Pour faire parti de l'A.N.F. il faut monter patte  blanche. Ils sont très exigeants. N'en font partis que les vrais aristos!

    Il existe un annuaire de la fausse noblesse, très amusant à lire !!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter