• L'échange des sandwitchs

    Publié en 2010

    La Reine Rania de Jordanie, qui occupe depuis 2007 les fonctions d'Éminent défenseur des enfants pour le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), vient de publier  un livre pour enfants sur la compréhension de cultures.

     

    Le livre intitulé « The Sandwich Swap » (L'échange de sandwiches) est un conte sur l'amitié et la tolérance. L'histoire s'appuie sur une anecdote personnelle de la Reine de Jordanie qui résume le besoin d'une meilleure compréhension entre les différentes cultures dans le monde.

     

    « La tolérance et la coexistence pacifique sont des valeurs centrales de l'ONU et sont essentielles au progrès au 21e siècle. Je salue Sa Majesté la Reine Rania pour son engagement de longue date pour aider à prendre conscience de la nécessité du respect mutuel et de la compréhension interculturelle », a dit le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à l'occasion du lancement de ce livre à la librairie de l'ONU.

     

    Le livre raconte avec humour l'histoire de deux amies, Lily et Salma, qui sont tout le temps ensemble, mais qui se fâchent à propos de leur goût respectif pour des sandwiches au beurre de cacahouète et au hoummos.

     

    Après s'être affrontées, les deux fillettes arrivent finalement à surmonter leur différend et démontrent que malgré les différences culturelles, deux jeunes personnes peuvent être des amies très proches.

     

    La Reine Rania raconte en introduction au livre qu'elle a vécu cette expérience quand une camarade à la crèche lui a fait goûter son sandwich au beurre de cacahouète et à la confiture. « Elle m'a demandé si je voulais essayer et parce que je ne voulais pas la blesser, je l'ai fait. Et bien, j'ai pensé que c'était divin », écrit-elle.

     

    « The Sandwich Swap » est co-écrit par Kelly DiPucchio et illustré par Tricia Tusa. Il est publié par Disney-Hyperion Books.

    Ce livre a été traduit en plusieurs langues (pas encore en français) mais Rania a refusé qu'il soit traduit en hébreu..

      


    4 commentaires
  • Au nom des enfants du monde

    2009, 12 euros, 132 pages

    Princesse, elle l'est de toute évidence. Caroline de Monaco - "Son Altesse Royale la Princesse de Hanovre " comme le veut le protocole - est une personnalité rare, exposée à tous les regards. Mais loin des apparats, elle est aussi - et peut-être d'abord - une femme libre et engagée, elle connaît une autre vie, un autre monde. Sur tous les continents, elle mène "la guerre contre une autre terreur" : celle qui se lit dans les yeux de millions d'enfants, malnutris, maltraités, vendus, réduits en esclavage, livrés au trafic sexuel, transformés en machines à tuer... Pour la première fois, la Princesse Caroline se confie. Elle raconte son enfance, ses combats d'adolescence, ses flamboyantes grands-mères, sa mère - la Princesse Grace -, mais aussi ses actions à Manille ou au Burundi, ces maisons d'enfants qu'elle crée à travers le monde, et ces petits visages qui, parfois, retrouvent le sourire. Ce livre est un témoignage bouleversant, l'histoire d'un engagement. C'est aussi un cri de colère, un manifeste vibrant contre notre indifférence.

    S.A.R. la Princesse de Hanovre (Caroline de Monaco) est présidente de l'Association Mondiale des Amis de l'Enfance et de la Fondation Princesse Grace, Ambassadrice pour l'Unesco.


    4 commentaires
  • Fergie reveals she writes down at least 25 times a day, a mantra that proclaims: ¿I love myself more than I ever imagined possible and others love me, too.¿

     

    than a year ago my life was so off course that I wondered whether I would ever be able to find my way back.  I was broken and lost, not even sure where I was, but out of this emotional barrenness I knew I had to find ME.  And so, I took a journey to find myself, and begin the process of healing all the broken places. FINDING SARAH is the story of that journey."

    So begins this extraordinarily personal memoir by Sarah Ferguson, Duchess of York. Her struggles with adversity have taught her that life’s lows can become a source of strength and courage. She knows, first hand, what it means to feel lost and she also knows that it is never too late to find your way back, to attain your goal, to take back control of your life and to make a special dream come true.  Her journey, in so many ways, is everyone’s journey and as she shares her story with us she also shares the advice and wisdom she benefited from along the way. As she spends time with Dr. Phil McGraw, she gains a new understanding of her relationship with herself and with others.  Suze Orman helps Sarah unravel the poisonous money issues she suffers from.  Martha Beck teaches her how let go of her negative self-image. Many other friends and experts populate these pages and you will meet them all.

    Through intimate diary excerpts and personal emails from friends and family, Sarah opens herself unsparingly. On every page of this book you will hear from Sarah’s friends and guides, her “real-life angels,” as they help her get to the root of her problems – from comfort eating to self-loathing, from reckless over-spending to notorious mishaps. You will learn from them, as she did. In this way, Sarah hopes not only to talk to you as a friend but to inspire you, through her own experiences, to look closely at your own life and where you wish to improve it, then to encourage you to follow your instincts and find your true path.

    Sarah Ferguson did, and so can you.

     

    Sarah Ferguson, The Duchess of York, is the author of the Little Red series. The Duchess is a devoted spokesperson for many charitable organizations, including Changes for Children.

    She has two daughters, Princess Beatrice and Princess Eugenie.


    votre commentaire
  • http://www.kinderboekenland.com/shop/images/9789045111582.jpg

     Het is hartje zomer en alles in de tuin van Mr Finney zindert van de zon en de warmte. Maar wat klinkt daar toch voor een vreemd gezoem? Het blijkt eennoodoproep van Pinky Pepper op de SuperBibi van Mr Finney. Ze schrijft over een eiland dat dreigt te zinken en vraagt om hulp. Mr Finney aarzelt geenmoment en besluit haar met zijn Finmobiel te hulp te komen. Het is het begin van een spannend avontuur boven en onder water, waarbij Mr Finney opnieuw wezenlijke vragen stelt over hoe we omgaan met elkaar en de aarde en daarmee naar oplossingen helpt zoeken.

     

     


    votre commentaire
  •  Le XXIe siècle a commencé sous le signe de l'incertitude : réchauffement climatique, diminution des sources d'énergie, problèmes d'eau potable, biodiversité en péril, crises alimentaire, économique ou de confiance politique, fracture Nord-Sud,...
      Pour faire le point sur ces questions, la princesse Esmeralda interroge des personnalités engagées dans des domaines aussi différents que l'environnement, l'économie, les médias, la littérature, les arts, les sciences, la religion (Alain Hubert, Mikhaïl Gorbatchev, Isabelle Autissier, Maria Neira, Ferran Adria, Christine Ockrent, Mario Vargas Llosa, Youssou N'Dour, Christian de Duve, Oscar Rodriguez Maradiaga, Tareq Oubrou, entre autres), qui tous et toutes nous font part de leur opinion sur l'état du monde et nous livrent leurs solutions.  L'auteur, la princesse Esmeralda est particulièrement engagée dans la défense de l'environnement, elle est présidente du Fonds Léopold III pour l'Exploration et la Conservation de la Nature et présidente d'honneur de l'association Delphus.   


    votre commentaire
  • IRAN l'heure du choix  

    Il y a trente ans, son père, le shah d'Iran, était renversé par la révolution islamique. Piétinant les aspirations démocratiques portées par une partie des révolutionnaires, l'ayatollah Khomeyni instaurait une dictature théocratique et sanglante. Alors que l'entêtement des dirigeants islamistes de Téhéran à vouloir se doter de l'arme atomique risque de précipiter le monde dans une crise incertaine, Reza Pahlavi, héritier du trône, croit fermement pour son pays à un avenir différent: démocratique, laïque et intégré à la communauté internationale. Tirant sans complaisance les leçons du passé, il prône dans ces entretiens avec Michel Taubmann l'instauration d'une démocratie parlementaire, respectueuse des droits de l'homme, de l'égalité des sexes et de la séparation de la religion et de l'Etat. L'Iran, qui pourrait être l'égal de la Corée du Sud, se rapproche économiquement de la Corée du Nord. Incapable de satisfaire les besoins élémentaires de la population, le régime islamique a choisi la fuite en avant, la radicalisation, l'extrémisme et la provocation envers la communauté internationale. Il est encore temps d'éviter le pire! Dans ce livre, Reza Pahlavi lance un vibrant appel à la communauté internationale et surtout à l'Europe: Aidez les forces démocratiques - plus nombreuses qu'on ne le pense - à renverser le régime par une stratégie pacifique de désobéissance civile. C'est l'heure du choix! Véritable plaidoyer pour un Iran tourné vers l'avenir, ces entretiens tracent le portrait d'un homme d'État lucide, considéré par nombre d'observateurs comme la seule personnalité capable de fédérer les forces démocratiques et laïques iraniennes.

     


    votre commentaire
  •  

     2004, 21 euros, 335 pages, Editions Normant
     

    Il est peu d'événements sur lesquels nos certitudes paraissent mieux fondées que la chute du Shah d'Iran et la Révolution Islamique de 1979. Que croyons-nous savoir ? Un régime autoritaire, à bout de souffle, a été renversé par une révolution populaire inspirée par un religieux qui avait été accueilli en France. Tout le reste est passé sous silence. Passés sous silence, 2 500 ans de civilisation brillante, des siècles d'humiliation et 60 ans de reconquête de fierté nationale et de progrès... L'Iran nous paraît désormais n'avoir jamais été que le pays du tchador et de la pensée unique. Ou pire, le pays où toute modernisation est impossible. Le Prince Gholam-Reza Pahlavi, frère du Shah d'Iran, a décidé de rompre ce silence et de dire quel a été l'Iran au XXe siècle, marqué par la dynastie à laquelle il appartient. Il relate comment son père Reza Shah, puis son frère, par leur politique toujours tournée vers le progrès, ont su et pu donner à l'Iran la place qui lui revenait de droit dans le concert des grandes nations. Mais voulait-on la paix au Moyen-Orient ? La guerre dans cette partie du monde n'arrangeait-elle pas certains intérêts, ceux-là mêmes qui firent partir le Shah ? Le Prince Gholam-Reza Pahlavi a accepté de répondre à nos questions, même les plus embarrassantes, afin de rétablir la véritable histoire de son pays, dont aucun Iranien n'a à rougir. Au fil des entretiens se dégage également un portrait saisissant de la vie quotidienne du Shah et de la famille impériale, ballottée des palais d'Iran jusqu'à l'exil. Les amours (des années Fawzia aux années Soraya, la princesse aux yeux tristes, et Farah), les doutes, la douleur aussi, notamment lors du tragique décès de la Princesse Leila en 2001 et l'intervention digne et poignante de sa mère l'Impératrice Farah à la radio, qui a ému des millions d'Iraniens. L'Iran impérial était un rempart contre le terrorisme international. Il a été vaincu par ces mêmes forces qui aujourd'hui au pouvoir à Téhéran sont les complices de ceux qui cherchent à déstabiliser le monde.


    votre commentaire
  • Combattre pour la liberté


    12 euros, 2008, 93 pages


     Le nom d'Otto de Habsbourg, né le 20 novembre 1912 et décédé le 4 juillet 2011, évoque deux personnages qui ne sont pourtant qu'un seul et même homme : un petit garçon blond qui chemine entre ses parents, lors des funérailles de l'empereur François-Joseph à Vienne en 1916 ; un monsieur de plus de quatre-vingt-quinze ans qui défend avec passion l'idée européenne dans un français parfait. Chez les Habsbourg, aime-t-il à rappeler non sans humour, on fait de la politique depuis le Moyen Age. Du fils aîné de Charles Ier - dernier empereur d'Autriche et roi de Hongrie - on connaît surtout l'engagement pendant vingt ans au parlement de Strasbourg et l'action en faveur de l'intégration dans l'Union européenne des ex-démocraties populaires ; mais ici, outre l'évocation de quelques souvenirs d'enfance, c'est sur l'Anschluss et la Deuxième Guerre mondiale qu'il se confie avec beaucoup de spontanéité. Le jeune prince qu'Hitler a cherché à éliminer après l'avoir courtisé en vain s'est battu pour la liberté non pas sur des champs de bataille mais parmi des réfugiés de tous bords et des politiciens, à Paris d'abord puis aux Etats-Unis. Il a aidé des Juifs à fuir la France vaincue et a plaidé auprès des Alliés pour la restauration d'une Autriche indépendante. Ses interlocuteurs de l'époque avaient pour noms Roosevelt, Churchill et même de Gaulle, qu'Otto de Habsbourg considère comme le plus grand homme d'Etat de son temps. C'est le dernier livre qu'il a publié en français. 


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique