• Tragique

    le 21 juillet, le roi du Bhoutan s'est rendu à Gelephu , accompagné du Premier Ministre et chef des opérations de la RBA, alors que les opérations de sauvetage étaient en cours. Quatre militaires sont morts à cause des inondations.

    Tragique


    votre commentaire
  • Covid

    Le 21 juillet l'empereur et l'impératrice du Japon ont été informé des mesures prises pour les enfants vivant dans la pauvreté au milieu de la pandémie de COVID-19.

    Covid

    Covid


    2 commentaires
  • Au Prado

    Le  21 juillet, le roi Felipe a fait visiter la musée du Prado au président portugais.

    Au Prado

    Au Prado


    votre commentaire
  • Art

    Art

    Le 21 juillet, le roi Philippe a découvert l'une des créations du projet Art Reconnects Belgium : fresque murale sur la façade du musée Bozar de Bruxelles. 

    Art

    Art


    votre commentaire
  • Le 20 juillet, Camilla a inauguré un hélicoptère qui porte son nom.


    2 commentaires
  • Elizabeth et Jackie

     juin 1963


    votre commentaire

  • 2 commentaires
  • Inauguration

    Le 23 juillet, le prince héritier Al Hussein a inauguré, au nom de son père, le club des retraités militaires de Maan, qui comprend des installations pour les activités culturelles et sportives.

    Inauguration


    votre commentaire
  • Associations

    Le 23 juillet, le duc et la duchesse de Cambridge ont rencontré des responsables d'association ayant été en première ligne dans la lutte contre le covid19.

    Associations

    Associations


    1 commentaire
  • Merida

    Le 23 juillet, la famille royale espagnole a quitté Merida.

    Merida


    1 commentaire
  • Caserne

    le 23 juillet, le duc de Cornwall a rencontré le personnel des services d'urgence à la caserne de pompiers de Middlemoor.

    Caserne


    votre commentaire
  • Et passe le souffle des dieux

    Et passe le souffle des dieux, ainsi était l’an mil, par Philippe Séguy, aux éditions Plon, 552 pages, 22 euros.

    Dans son nouveau roman, Et passe le souffle des dieux, Philippe Séguy aborde l’épopée anglaise du duc de Normandie sous un angle aussi original qu’authentique: la guerre sans merci qui oppose le monde chrétien, dont le champion est Guillaume, au monde païen incarné par le roi saxon Harold. Prêtres contre druides. Un bouleversement majeur.

     

    Ainsi était l'An Mil.

    An mil !
    Deux mots lancés qui ressuscitent une époque envoûtante, Moyen Âge de tous les possibles. Avec le goût de l'aventure tracé sur du vélin ou brodé au fil de laine, à Bayeux. Avec des trahisons, des ambitions démesurées, une quête mystique. Avec un monde en plein changement, une société féodale qui invente des liens vigoureux : le vassal se dévoue à son suzerain par serment.
    Un homme pas comme les autres est né de cette Normandie riche de villes et de bonnes terres. Son nom ? Guillaume. Or le puissant seigneur d'Occident a un rêve : conquérir l'Angleterre et faire valoir ses droits au trône. Lever une flotte, débarquer sur le sol anglais, prendre ce qu'il estime lui revenir...
    Dans sa quête, il peut compter sur un appui inattendu : un garçon de seize ans intrépide et brave, Odon, qui, entouré de compagnons aux tempéraments forts, lui devient essentiel. C'est alors le commencement d'une folle chanson de geste, d'un roman foisonnant, d'une épopée prodigieuse : celle de guerriers bardés de fer, acharnés à vaincre, rusés, et puisant dans l'amour tous les courages, prêts à tout pour gagner. Même à affronter les détenteurs des secrets originels, capables de commander aux forces de la nature : les druides. Celui qui a dit Je veux peut-il gagner ?


    votre commentaire