• Voeux

    Voeux

    Le 4 janvier, la reine Margrethe et le couple héritier ont présenté leurs voeux aux corps constitués de l'Etat, au palais de Christiansborg.

    Voeux

    Voeux


  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Janvier à 11:46

    Mais quelle horreur cette reine, une vielle peau portant un monceau de souffrance!

      • Vendredi 5 Janvier à 20:39

        Louise Clotilde, êtes-vous végétarienne ? Si oui, bravo pour votre cohérence.

    2
    Samedi 6 Janvier à 13:25

    Je ne mange pas de viande  je ne suis  végétarienne dans le sens radical vegan, je mange du poisson,  (encore que je n'en pense pas moins). A Noël, il y a eu du chapon et un ami avait fait une foi grasshocked Les marrons et les cèpes autour étaient délicieux. Je suis issue d’une famille de chasseurs j'ai vue les tableaux de chasse de mes parents et cela m'a fait horreur. Ils adoraient leurs chiens qui vivaient avec nous quand même.   Maman aimait la fourrure et pour mes 40 ans le 25/03 m'a offert un très beau manteau de visons sauvages mad, le 26 je le confiais à un commissaire Priseur, extrêmement bien vendu, la somme est allé à un refuge. Maman m'a fait la gueule presque un an, on se demande pourquoi?  Vous savez les  dernières années de leur vie, papa  puis maman ont regretté d'avoir chassé, cela les a tourmenté, étrange non? Alors ne me demandez pas d'avoir la moindre sympathie pour cette vielle peau, véritable fosse commune de la souffrance animale ambulante. J'ai remarqué que Mary n'en portait pas. Bonne année à  Marie-France 75 et à  tous

      • Samedi 6 Janvier à 15:27

        Merci pour le dialogue, bien constructif, Louise Clotilde. Mon père chassait aussi dans les années 1960. Vingt ans plus tard, il ne supportait plus l'idée. Bravo à vous pour votre cohérence et votre courage moral.

        Je vous admire car 1) je mange peu de viande, mais j'en mange... 2) j'ai hérité de très beaux manteaux de vison... que je porte par les grands froids. Et pourtant : je suis bénévole dans un refuge de chats. Dur, dur de résoudre mes propres contradictions.

        Bien à vous.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter